L’inconvénient des relations sans engagement

Les relations amoureuses se dessinent aujourd’hui sous de nombreuses formes. Elles peuvent être plurielles, ouvertes, extra-conjugales, exclusives, calmes ou tourmentées, passionnelles ou platoniques. Il y a autant de types de relations qu’il y a de types de couples et de gens. Et c’est d’ailleurs pourquoi les relations peuvent parfois être si complexes tout en étant également magnifiques à vivre.

De manière générale, la relation amoureuse sous-entend une forme d’engagement entre deux personnes. Derrière cet engagement, on attend du couple une certaine exclusivité, une sorte de sacralisation de l’amour, qui doit se concrétiser à travers des comportements, des règles et des devoirs. Il ne faut pas voir cela de façon rigoureuse mais surtout une belle manière de prouver son amour et sa consistance vis-à-vis de l’autre.

Il existe aussi des relations qui se veulent sans engagement, permettant au couple de trouver une plus grande liberté dans leurs faits et gestes, mais amenant aussi d’autres désavantages.

Dans cet article aujourd’hui, nous souhaitons revenir sur ce type de relation, dans laquelle le couple ou l’un des membres du couple souhaite vivre dans une relation sans engagement. Notre question sera de questionner l’inconvénient ou les inconvénients de ce type de relation, afin de mieux préciser ce qu’il en retourne pour ceux qui pourraient y être confrontés voire être intéressés.

Les relations sans engagement: la question de la consistance relationnelle

Le non-engagement peut offrir un certain nombre de libertés, mais elles peuvent aussi affecter profondément la qualité d’une relation.

Dans l’idée d’une relation sans engagement, on sous-entend que l’un et parfois même les deux membres du couple s’autorisent à aller voir ailleurs, quand cela leur plaît. Certes, c’est une liberté qui permet de s’offrir d’autres expériences, mais c’est aussi une attitude qui va inscrire une possible inconsistance dans la vie du couple.

En effet, en se donnant la liberté d’aller vers quelqu’un d’autre alors que l’on forme déjà un couple avec une autre personne, on divise son attention, on est dans une forme de consommation de la relation qui est ouverte mais pas consistante. La relation pourra moins facilement s’ancrer dans un futur durable si elle se défait lorsque l’un des membres du couple décide d’aller plus loin avec une nouvelle rencontre. Cela ne se passe pas forcément tout le temps de cette façon, mais c’est un risque à considérer.

Les relations sans engagement: plus de libertés mais également des limites

Nous sommes tous humains et il se peut – parfois – que nos comportements suscitent l’agacement. Dans un couple sans engagement, il suffit que vous soyez un peu trop énervant, ou juste un peu trop envahissant, pour que la personne qui est avec vous décide de partir vers quelqu’un de plus confortable. Ce qui, d’ailleurs, ne veut pas dire que l’autre personne sera mieux.

Comme on dit l’adage : l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs. En fait, il faut juste savoir l’entretenir. Cependant, dans une relation libre, on a tendance à ne pas trop entretenir cette herbe lorsqu’on la voit s’assécher. C’est pourquoi, la relation sans engagement peut très rapidement devenir frustrante car elle ne permet pas d’exprimer les excès de comportements que l’on peut tous avoir et qui font partie de nos personnalités propres.

La liberté liée à ce non-engagement peut aussi être décidée d’un commun accord et puis, plus tard, ne plus fonctionner pour l’un des membres du couple initial. Il est alors généralement difficile de revenir en arrière car l’autre trouvera une certaine aisance dans cette liberté que l’autre ne trouvera pas. Donc, à partir de cet instant, l’équilibre du début pourrait ne plus fonctionner et ainsi, mettre en péril le couple lui-même.

Les relations sans engagement: une ouverture d’esprit ou une ouverture à toute négligence ?

Comme le disait l’écrivain Jean Rostand: “Avoir l’esprit ouvert ne signifie pas l’avoir béant à toutes les sottises”. Il y a quelque chose d’intéressant dans cette citation car, il ne faut pas, par foi en cette ouverture d’esprit, croire que les relations libres soient plus saines que les relations plus exclusives.

En effet, les relations sans engagement sont aussi une forme de relation qui se défait de nombres garde-fous. L’amour est déjà quelque chose de très complexe, surtout de nos jours avec les nombreuses applications de rencontres, c’est pourquoi il est intéressant de l’envelopper d’engagement et d’une forme de stabilité.

Ne pas être engagé, c’est aussi que l’on peut aller et venir comme on le veut. Que l’on peut ne pas s’engager avec plusieurs personnes et donc “consommer” autant que l’on souhaite sans jamais se soucier de nos faits et actes sur telle ou telle personne avec qui nous avons une relation. Est-ce que cela est une forme de négligence ? Ou alors le signe de vraie liberté ? La réponse est différente selon les visions que l’on se fait du couple.

Les relations sans engagement: qu’est-ce cela cache aussi ?

Après, il existe aussi d’autres motivations derrière les relations sans engagement, qui vont au-delà du simple fait que l’on aime la liberté et les expériences diverses. En fait, faire le choix de ne pas s’engager en amour peut aussi être le fait d’autres facteurs comme:

  • Des traumatismes liés à d’autres relations mal vécues. On a alors peur de se réinvestir et de se donner à nouveau à l’autre.
  • Une trop grande intimité qui vous empêche de donner accès à votre vie à quelqu’un d’autre. Vous pensez même que cela puisse vous mettre dans une posture vulnérable.
  • La peur que la relation ne fonctionne. Cela peut vous faire craindre une relation engagée, que vous préférez repousser autant que possible.
  • Une vision carriériste. Vous préférez vous focaliser sur votre projet professionnel plutôt que sur une relation, c’est pourquoi vous ne souhaitez pas vous engager.
  • Un complexe narcissique, qui fait que vous souffrez d’un déséquilibre affectif qui vous amène à développer une sorte d’aversion lorsqu’il s’agit de s’impliquer émotionnellement.

Conclusion

Il est difficile de dire que la relation sans engagement présente seulement un inconvénient spécifique puisqu’elle peut – en fait – présenter plusieurs limites. Bien que pour certaines personnes, cette manière libre d’être en couple représente une vision et une philosophie de vie, elle est aussi pour d’autres le chemin vers de nombreux problèmes.

La consistance peut difficilement se mettre en place dans le cas d’une relation sans engagement, ce qui donne des relations assez légères ou instables. Mais attention, cela n’est pas toujours le cas !

Les relations sans engagement peuvent aussi être le résultat d’autres facteurs qui cachent des situations plus psychologiques, comme des traumatismes, des complexes, une volonté de protéger son intimité.

Quoiqu’il en soit, il est difficile de dire si ce type de relation est une bonne ou une mauvaise chose. Le plus important dans une relation, c’est de se sentir en phase avec la vision que vous vous faites de l’amour.

Et puis, surtout, ce qui est primordial dans une relation, c’est d’être heureux ! Alors faites le choix qui vous semble le mieux pour vous, tout simplement.